Accéder au contenu principal

Journal de résidence d'écriture au Mans (première periode, semaine 4)

Ma dernière semaine au Mans se termine. Ma valise est prête. Demain, retour dans le Sud-Ouest.Une semaine riche en rencontres et sorties... et bien sûr en écriture.

Dimanche je suis allée à la première édition du Salon Dico Plaisir où il y avait un monde fou (j'ai même croisé Steevy Boulay il est vrai natif du Mans!). Le matin, il y avait une intéressante conférence sur la réforme de l'orthographe par un spécialiste. L'après-midi,  j'ai croisé Alain Baraton et Jean-Claude Carrière et j'ai fait la connaissance de Jacques Perry-Slakow, avec lequel j'ai parlé des anagrammes en général et de ceux de de Zürn et Bellmer en particulier. Il y avait aussi dans l'entrée une performance de Siriltiebo qui lisait une série de mots choisis et assemblés par lui... c'était très poétique et ça ressemblait à une incantation ou une formule magique très longue. La performance a duré plus de deux heures. 


 
Lundi j'ai eu la chance d'assister à une lecture de travail en tout petit comité, au Théâtre Paul Scarron, par la compagnie rennaise (en résidence au Mans) KF Association : j'ai adoré le texte de Jelinek, "Les amantes" et la proposition des deux excellentes comédiennes. 

Mercredi, malgré le temps peu encourageant (vent, froid, pluie par intermittence), je suis allée au parc Théodore Monond où j'ai fait quelques photos.






Ce fut aussi l'occasion aussi de visiter l'expo de l'artiste peintre SylC au Pavillon Monod (une ancienne caserne) dans le cadre de Puls'Art. J'ai beaucoup aimé son univers étrange et onirique.


 
Vendredi j'ai dû rapporter à la médiathèque Louis Aragon tous les livres que j'avais empruntés sur Unica Zürn, les femmes surréalistes et Henri Michaux. 

Le bilan de cette première session est très positif. Je rentre chez moi avec 80 pages de mon roman poétique sur Unica Zürn et 3 courtes nouvelles pour la commande "Rêves et Chimères". J'ai apprécié l'accueil chaleureux des organisateurs de la résidence et des partenaires ainsi que les échanges lors des rencontres publiques. 

Je tiens à remercier tout particulièrement Madame Clara Hérin (Service du Développement et de l'Action Culturels du Mans), Monsieur Thierry Hubert, Madame Camille Barilly et Madame Virginie Guiraud (Association la 25ème Heure du Livre), Madame Agnès Besnard (déléguée à la Culture de lu Mans), Madame Jacqueline Pedoya (déléguée au rayonnement de la ville du Mans, conseillère départementale de la Sarthe), le Théâtre Paul Scarron, le Théâtre des Quinconces. 

Je serai de retour au Mans le 14 juin, à nouveau pour 4 semaines, juste après le festival MézinFête les Ecrivains que j'organise avec les autres membres de l'association Des Livres et Nous le 12 juin à Mézin (47).

Posts les plus consultés de ce blog

Critique de "Sylvia, la fille dans le miroir" par Angélique Rodride

Très touchée de cette jolie critique de mon livre publiée sur son compte Facebook fin juillet 2023 par Angélique Rodride, écrivain talentueuse (notamment dans la revue l'Ampoule) et lectrice passionnée. On peut la suivre sur Instagram et la lire sur Atramenta. Un voyage unique qu’on ne peut oublier. J’ai vraiment aimé cette œuvre de Marianne Desroziers. Évidemment, il y a l’univers de Sylvia Plath, le monde de la littérature et de l’édition aussi en filigrane mais ce voyage dans l’univers sensible et si particulier d’Esther m’a profondément bouleversée. Soir ou matin , j’allais retrouver Esther et Sylvia… Des rencontres sans rendez-vous, des temps hors du temps qui m’interpelaient, me secouaient ou me consolaient. J’ai fini la lecture de « Sylvia, la fille dans le miroir » depuis plusieurs semaines et je suis encore fortement touchée par ce roman et hélas je n’arrive pas à trouver les mots pour le commenter à hauteur de ce qu’il m’a apporté. N’est-ce pas à cela que l’on reconnait

Présentation de "Sylvia, la fille dans le miroir" et du numéro 13 de l'Ampoule à la librairie du Basilic

Un grand merci aux libraires de la librairie du Basilic pour leur chaleureux accueil ce mercredi 5 juillet pour la présentation de mon premier roman paru aux éditions Sans Crispations et pour celle du dernier numéro en date de la revue l'Ampoule des éditions de l'Abat-Jour. Merci beaucoup également aux personnes qui se sont déplacées pour ce double évènement.  Marion Pain, artiste-illustratrice et Mehdi Perocheau, écrivain, publiés plusieurs fois dans la revue l'Ampoule et également auteur du feuilleton en ligne intitulé "Le coursier". L'écrivain Roland Goeller, publié de nombreuses fois dans la revue l'Ampoule et auteur du recueil "Failles" publié aux éditions de l'Abat-Jour fin 2022. La librairie du Basilic est une très belle librairie dédiée à l'imaginaire sous toutes ses formes, située en plein coeur de Bordeaux (non loin de la rue Sainte Catherine) au 20 rue du Mirail. Vous y trouverez des livres bien sûr (du beau livre au livre de p

Critique de "Sylvia, la fille dans le miroir" par Nathalie Zema

Merci à Nathalie Zema pour sa critique de mon roman sur le site Scifi-universe.com que je reproduis ici en intégralité et que l'on peut retrouver ici. Un récit fantastique bordelais Un texte profond et intimiste Si vous aimez le charme envoutant des romans fantastiques du XIXème siècle, approchez et découvrez le premier roman de  Marianne Desroziers .  Sylvia, la fille dans le miroir  est un récit intimiste et poétique, un texte beau et émouvant sur la quête de soi. Esther est une jeune femme qui vit à Bordeaux de nos jours. Elle sort du bureau de sa directrice de thèse, enthousiaste, elle va pouvoir étudier et écrire sur l’œuvre de Sylvia Plath une écrivaine et poétesse américaine. Elle rentre chargée de livres dans son petit appartement des Chartrons quand, de sa psyché en bois d’acajou, une voix lui demande : «  et ton poème ?  » Alors débute une conversation, après certes quelques hésitations et un café renversé, entre une jeune femme qui cherche sa voie et son autrice tant ad