Accéder au contenu principal

"Littérature sauvage ?" de Cécile Benoist

Ce mois-ci, j'ai le plaisir de participer aux Vases Communicants avec Cécile Benoist. Pour cet échange croisé de textes, inspirée par le titre de son blog (Littérature sauvage) et parce que j'aime beaucoup ce mot, je lui ai proposé  la sauvagerie comme point de départ. Elle a accepté. Voici son texte.

Littérature sauvage ? par Cécile Benoist

Elle faisait de la littérature sauvage. Mais ça voulait dire quoi ?

De la littérature qui sort des tripes, de la littérature qui vient toute seule ? De l’écriture automatique, de l’écriture intuitive ? De la littérature irréfléchie, c’est encore de la littérature ? La littérature, ça se réfléchit ? Ça réfléchit ? Ça fait reflète quoi ? L’intérieur de l’auteure, le monde qui gravite autour d’elle, la société pour le meilleur et pour le pire, la nature et la sauvagerie, les questions existentielles, la légèreté de la vie, l’absurdité des choses, la profondeur des êtres ?

La littérature sauvage, c’est celle qui surgit ici et là, hier et maintenant ? Les mots lancés dans le monde sans intention esthétique mais qui font du beau quand on les lit, quand on les montre, quand on les transforme ? Les phrases jetées comme des cris d’amour, comme des appels de détresse, comme des rires ou de la dérision ? Les messages qu’on ne peut dire nulle par ailleurs que sur les murs virtuels et véridiques, sur les rochers, sur la ville, sur le sable ?

La littérature sauvage comme une interrogation sur la littérature ? Comme un plaisir d’écrire en liberté, sans calibrage, sans format, sans d’autres règles que les mots qui surgissent ? La littérature sauvage comme un questionnement du langage, des mots, des textes, comme un jeu fait sérieusement sans se prendre au sérieux ? L’écriture, sans autre prétention que le mot littérature, sans autre intention que l’adjectif sauvage. Une littérature libre.


Vous pouvez lire ma nouvelle sur son blog ici. 

 
Précisions sur les Vases communicants : Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l'initiative d'un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d'un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

Posts les plus consultés de ce blog

L'Ampoule au Salon de la revue à Paris du 11 au 13 octobre

Nous sommes très heureux de participer cette année pour la première fois au salon de la revue qui se tiendra à Paris du 11 au 13 octobre 2019 à la Halle des Blancs Manteaux.  Venez nous rencontrer sur le stand de la revue l'Ampoule où Franck Joannic et moi présenterons l'ensemble de nos numéros au format papier.
Et le dimanche à 14h30, rejoignez-nous à l'Espace Ephémère pour une présentation de l'Ampoule Hors Série n°5 en présence d'artistes et auteurs au sommaire: Armelle Le Golvan, Laurence Chaudouët, Serge Cazenave Sarkis, Denis Varin, Charles Duttine et Jean-Baptiste Ferrero. 
De nombreuses rencontres autour des revues seront proposées durant ce week-end qui réunira plus de 200 exposants. Le programme complet est disponible ici.
Entrée gratuite

Poèmes dans le n° 91 de la revue belge Traversées

Très heureuse d'être pour la première fois au sommaire de la revue belge Traversées, revue trimestrielle littéraire (études, poésies, nouvelles, chroniques) fondée en 1993 et dirigée par Patrice Breno, avec 4 poèmes. Une très belle revue qui a la bonne idée de publier aussi des traductions, en particulier une nouvelle de l'écrivain australien Henry Lawson par Jean-Marcel Morlat.


Photos souvenirs de "Parlons Livres" au Café Culturel de l'association L'Estran le 23 mai

Le 23 mai dernier Franck Joannic et moi étions à Saint-Médard-en-Jalles pour  parler de notre catalogue et de notre travail au quotidien dans le cadre de Parlons Livres. Merci à Sylvie Lissarrague et à l'association l'Estran pour l'invitation, l'accueil et la qualité de nos échanges. Merci aussi au public présent qui s'est intéressé aux livres et à la revue des éditions de l'Abat-Jour.    L'association L'Estran organise un café culturel, des expos, des spectacles de théâtre et surtout des concerts. Ne loupez pas leur festival Jalles House Rock début juillet!