Accéder au contenu principal

Salon l'Autre Livre 2015

Ce week-end à Paris (prévu depuis longtemps) devait être une fête, d'autant que nous y allions pour le Salon l'Autre Livre : William Mathieu y exposait ses portraits d'écrivains et j'y dédicaçais L'enfance crue sur le stand des éditions Lunatique. En raison des attentats du vendredi 13 novembre, le salon a fermé ses portes dès le samedi matin sur ordre de la mairie, nous privant de deux jours d'échanges artistiques et littéraires. Au-delà de la tristesse et de la sidération et du chagrin partagé avec les proches des victimes, et parce que la vie doit continuer, j'ai envie de partager ici mes photos et mes impressions sur la journée du vendredi 13 novembre. 



 Le salon vu d'en haut


Derek Munn, écrivain et ami et William Mathieu en pleine discussion...



 Stand des éditions Le Vampire Actif


Je pensais avoir le temps samedi et dimanche de discuter avec des éditeurs et auteurs présents et j'étais moi-même en dédicaces sur le stand des éditions Lunatique tout le vendredi après-midi, je n'ai par conséquent pas pu parler à beaucoup de monde. Je garde, malgré tout, un très bon souvenir de discussions littéraires avec les éditeurs suivants, tous passionnés : Le Vampire actif (dont j'ai acheté l'excellent roman "Fissions" de Romain Verger), Le grand os (éditeur de Toulouse qui publie des écrivains sud-américains très intéressants), les éditions du Murmure (livres de sciences humaines aux couvertures jaunes et rose qui abordent des sujets comme le strip-tease, la nécrophilie ou les snuff movies de façon érudite, entre autres). Sympathique rencontre aussi, grâce à Pascale Goze qui nous a présentés, avec Franck et Angélique (ou plutôt Frangélik) et leur Poids Plume, petits livres poétiques distribués lors du Printemps des Poètes.  
Ce salon m'aura également permis de découvrir "Violences brèves" de Gilles Ascaso, un très bon recueil de nouvelles paru chez Lunatique et dont je reparlerai bientôt sur mon blog Le pandémonium littéraire. 

 
Portrait d'Anna de Sandre par William Mathieu
 
 
 
Portrait de Marlène Tissot par William Mathieu



Portrait de Carson Mc Cullers par William Mathieu


 
Portrait de Roland Topor par William Mathieu
 


Portrait d'Ezra Pound par William Mathieu

Merci particulier à Pascale Goze des éditions Lunatique pour sa gentillesse et sa sollicitude dans ces moments difficiles et à la douce Angèle Casanova que nous devions rencontrer au Salon le samedi et que nous avons finalement rencontré le dimanche avec un très grand plaisir (merci Angèle pour ce très bon moment passé en ta compagnie : tu as illuminé notre dimanche !)  


Posts les plus consultés de ce blog

Soirée de lancement de la revue La Piscine le 27/10/2017

Lecture de mon texte "Il faut être sauvage", publié dans le numéro 2 de la revue la Piscine sur le thème "Incidences/coïncidences". 
Photo : Claire Musiol

C'était le vendredi 27 octobre 2017 à la librairie Sauramps Odysseum à Montpellier, nous fêtions le lancement du numéro 2 de la revue La Piscine en présence de 3 des 4 maîtres-nageurs (Louise Imagine, Philippe Castelneau, Christophe Sanchez... manquait Alain Mouton) à l'origine de cette très belle revue (une des plus belles où j'ai publié), de 6 auteurs (Raymond Alcovère, Daniel Frayssinet, Claire Musiol, Nat Yot, Françoise Renaud et moi-même) et de l'artiste Olivier Chevalier. Une bien belle soirée de lectures et d'échanges autour de la littérature, de l'art et de la vie... qui me donne envie de revenir bien vite à Montpellier (et d'y rester un peu plus longtemps)!!! Merci à tous pour votre accueil chaleureux, en particulier à Nathalie et ses deux chats.
Pour en savoir plus sur le sommair…

Photos de la soirée autour du numéro 2 de l'Ampoule à Olympique

Quelques photos de la soirée du 15 décembre 2017 à la librairie Olympique à Bordeaux pour le lancement du deuxième numéro papier de la revue l'Ampoule. Grand merci au libraire Jean-Paul Brussac, à tous les auteurs et illustrateurs et au public présent. Toutes les photos sont de Xavier de Bordeaux (merci à lui). 


 Jean-Paul Brussac installant les dessins de Maxime Derouen

Xavier de Bordeaux

Roland Goeller

Anne Escaffit

Maxime Derouen, puis Charlie Ambrose

Jean-Paul Brussac

Un poème dans la revue Lichen n° 25

Mon poème "La voix de Sylvia", hommage à Sylvia Plath, vient d'être publié dans le numéro 25 (avril 2018) de la revue de poésie en ligne Lichen.  Merci au directeur de publication Elisée Bec de m'accueillir une fois de plus dans cette belle revue où je suis en bonne compagnie (Le Golvan, Damien Paisant, Colette Daviles-Estinès, etc.). On peut consulter l'ensemble du sommaire et accéder aux poèmes ici. 
Pour rappel, il est demandé à chaque lecteur qui aime la revue d'envoyer un mot en échange de sa lecture : ici on ne se paie pas de mots mais on paie en mots. 
"Le premier signe de vie à revenir sur les blocs de la lave refroidie c'est le lichen. "