Accéder au contenu principal

Vases Communicants avec François Bonneau

Ce mois-ci, dans le cadre des Vases Communicants, j'échange avec François Bonneau. Nous sommes partis de l'idée de la liste pour écrire nos textes. Ma liste-poème "La Muse Moderne et l'Homme Jasmin" est sur à lire son blog L'irrégulier ici et son texte est ci-dessous : 

 - Accepter l'invitation.
- Sauter dans la voiture.
- N'en descendre qu'au bout de 600 Km.
- S'étirer.
- Apprivoiser de nouvelles fenêtres.
- Se trouver au centre d'une ample arène urbaine, délimitée par des montagnes enneigées.
- Se faire à l'idée qu'on ne foulera pas cette blancheur, au loin.
- Porter alors son regard sur ce vaste damier d'autres fenêtres, de l'autre côté de la rue.
- Trouver soucieux ce fumeur aux gestes saccadés, au quatrième étage.
- Faire connaissance avec le violon posé là.
- Éprouver la longueur de l'archet.
- Propulser, en hymne aux montagnes, un grincement allongé qui se mue vite en note qui s'éteint en souffle boisé.
- Se satisfaire de ce peu.
- Sortir, pierre, air doux, encres clandestines et transports en commun, du nulle-part-ailleurs et un peu de comme-partout, enseignes vives, vestiges, accents croisés, prise de hauteur, vision de tous ces toits qui se sont amassés, qui se sont répandus, lac de tuile qu'une jeune fille dessine, là, en un instantané peut-être bientôt caduc de la saignée des rues, et qui tordra ces droites ?, et qui cassera ces courbes ?, mais on a bien le temps, les massifs enneigés n'en font pas trop de cas, ils en ont vu bien d'autres.
- Rentrer sous ce toit, plus tôt quitté, que l'on a regardé de là bas.
- Se demander ce que ce serait, de vivre ici plutôt qu'ailleurs.

Pour en savoir plus sur les Vases Communicants et suivre tous les échanges, c'est par là.



Posts les plus consultés de ce blog

Poèmes dans la revue Microbe

Très heureuse en ce début d'année 2017 d'être au sommaire du numéro 99 de la revue poétique Microbe qui explore pour son avant-dernier numéro le thème de la peau, d'autant que j'y suis en très bonne compagnie (Murièle Modély, Marlène Tissot, Cathy Garcia, Alissa Thor, etc.). 
Plus d'informations par là.

Deux poèmes dans le numéro 8 de la revue 17 secondes

C'est avec grand plaisir que je vois deux de mes poèmes publiés dans la revue 17 secondes, revue numérique mais dont il existe aussi une version papier (à paraître bientôt). Merci à Jérôme Pergolesi de m'accueillir pour la deuxième fois dans sa belle revue qu'on peut lire ici. 
Au sommaire de ce numéro : Rodolphe Houllé, Harry Szpilmann, Esther Salmona, Jacques Pierre, Flora Botta, Marie-Paule Bargès, Colette Daviles-Estinès, Rita Renoir, Roselyne Sibille, Karim Cornail, François Teyssandier, Thierry Radière, Philippe Agostini, Márcia Marques-Rambourg, Joelle Petillot, Esther Salmona, Adeline Duong, Sandrine Waronski, Nicholas Petiot, Clara Bouhier, Adèle Nègre, Florian Tomasini, Guillaume Dreidemie, Jean-Charles Paillet, Odile Robinot, Pierre Rosin, Corinne Colet, Daniel Birnbaum, Jérôme Pergolesi, Estelle Boullier, Aline Angoustures, Sophie Nicol, Brigitte Giraud, Agnès Cognée, Olivia Del Proposto, Erick Jonquière, Olivier Cousin, Fabrice Marzuolo, Arthur Catheri…

Quatre, poème de soutien à la famille Karasani

"Quatre" : un poème écrit en soutien à la famille Karasani, famille d'origine albanaise résidant à Saint-Aubin-du-Cormier en Bretagne depuis 2015, en très bonne voie d'intégration et malgré cela menacée d'expulsion. Chacun peut poster un poème en soutien sur la page de l'évènement Fb "100 poèmes en soutien à la famille Karasani". Toutes les infos sur la page Facebook ici.
Quatre



Quatre de plus
Quatre de moins
Qu'est-ce que ça change ?
Rien
Tout
Quatre personnes
Quatre sourires
Quatre mondes
De joies
De douleurs
De rêves
D'espoirs
Quatre sensibilités
Une famille en lutte
Pour une vie meilleure
Pour une vie digne
Travailler
Se rendre utile
Aller à l'école
Avoir des amis
Construire une vie
Ici
Juste là
Dans ce coin de Bretagne
Où l'accueil n'est pas
Un vain mot




Marianne Desroziers