Accéder au contenu principal

"Impressions et transports" de Chris Simon





Dans le cadre des Vases Communicants, j'échange ce mois-ci avec Chris Simon. 
Nous avons choisi ensemble le thème du train comme départ de cet exercice d'écriture. 
Je vous propose donc ici son texte "Impressions et transports" et vous pouvez lire mon texte "Dans un train" sur son blog ici.






Impressions et transports


J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

Assise, front et coude contre la vitre, tu contemples le paysage. Ton corps vibrant au rythme saccadé du wagon qui répète :

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

Chaque mot tonitrue dans ta tête, l'un contre l'autre, comme autant de wagons de marchandises surchargés.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.
Des-villes, loin, de-plus-en-plus
De+en+loin-des-villes, loin, des-villes, loin, loin-des-villes, de-plus-en-plus, j'ai-envie-de+en+de-vivre-loin... loin-des-villes

Tu ne devrais pas aimer prendre le train. On ne devrait pas aimer prendre le train. Tu ne devrais pas préférer le train à l'avion, le train à la voiture. Tu détestes la voiture. On ne devrait pas pouvoir prendre un train sans penser, sans penser à tous ceux qui l'ont pris sans l'avoir voulu. À tous ceux qu'on a mis dans un train un jour et à qui on a dit : ciao, bon vent, bonne chance, rahaus, ou rien.
Pas un mot, pas une larme, mais des insultes, des cris, des coups.

Tu ne devrais pas aimer prendre le train. Tu devrais lui préférer la voiture, l'avion, le bateau. On a aussi transporté des gens dans des bateaux sans leur demander leur avis. On appelait ça du commerce en droiture ou triangulaire.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes, de-vivre-loin-de+en+

Tu ne voudrais pas être dans la prochaine navette spatiale, celle qui nous emmènera au-delà de nous, au-delà de ce que l'on peut comprendre, au-delà de toi, au-delà de moi.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes.

Le wagon du RER fait moins de bruit qu'un vieux wagon SNCF, mais il ne fait pas voyager, il transporte.
Le transport, c'est l'homme réduit à une marchandise. Le transport tue notre humanité.

Réseaux ferroviaires, maritimes ou virtuels. Leur seule fonction est de transporter, peu leur importe qui ou quoi.

J'ai-de-plus-en-plus-envie-de-vivre-loin-des-villes, loin-des-villes, loin-des-villes…


Mini Bio :
Franco-américaine, Chris Simon écrit en anglais, en français et en pyjama !
Elle est auteure et créatrice de la série psy, Lacan et la boîte de mouchoirs (2013-2014).
Elle a publié en numérique Le baiser de la mouche en 2012 et La couleur de l’œil de Dieu en 2011 ; et un court roman Ma mère est une fiction (2012) chez Publie.net, collection Ouvrez!
Site & blog : ebookbychrisimon


Précisions sur les Vases communicants : Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l'initiative d'un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d'un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

Posts les plus consultés de ce blog

Soirée de lancement de la revue La Piscine le 27/10/2017

Lecture de mon texte "Il faut être sauvage", publié dans le numéro 2 de la revue la Piscine sur le thème "Incidences/coïncidences". 
Photo : Claire Musiol

C'était le vendredi 27 octobre 2017 à la librairie Sauramps Odysseum à Montpellier, nous fêtions le lancement du numéro 2 de la revue La Piscine en présence de 3 des 4 maîtres-nageurs (Louise Imagine, Philippe Castelneau, Christophe Sanchez... manquait Alain Mouton) à l'origine de cette très belle revue (une des plus belles où j'ai publié), de 6 auteurs (Raymond Alcovère, Daniel Frayssinet, Claire Musiol, Nat Yot, Françoise Renaud et moi-même) et de l'artiste Olivier Chevalier. Une bien belle soirée de lectures et d'échanges autour de la littérature, de l'art et de la vie... qui me donne envie de revenir bien vite à Montpellier (et d'y rester un peu plus longtemps)!!! Merci à tous pour votre accueil chaleureux, en particulier à Nathalie et ses deux chats.
Pour en savoir plus sur le sommair…

Un poème dans la revue Dissonances n° 34

Un de mes poèmes sera au sommaire du prochain numéro de la revue Dissonances à paraître en mai 2018.  Il s'agit du n° 34 sur le thème des traces, entièrement illustré par Armelle Le Dantec. Plus d'infos sur le site de la revue.