Accéder au contenu principal

"L'enfance crue" : premier extrait du livre à paraître aux éditions Lunatique

« Il fallait se lever, aller à la salle de bain, prendre sa douche, et surtout se coiffer. La coiffure, c’était toute une histoire pour Ligie qui avait les cheveux longs, très longs, interminablement longs. Elle ne connaissait personne qui avait les cheveux plus longs qu’elle. Chaque jour, elle devait les nouer en une tresse immense qui cascadait dans son dos jusqu’au dessus des pieds. Sa mère avait autrefois peigné, lissé et patiemment natté ses longs cheveux, prenant certains jours un réel plaisir à nouer ce lien très fort entre elles, et d’autres jours considérant cette tâche telle une aliénante corvée. Ligie devait se débrouiller toute seule désormais. »
pp. 12/13

Posts les plus consultés de ce blog

Soirée de lancement de la revue La Piscine le 27/10/2017

Lecture de mon texte "Il faut être sauvage", publié dans le numéro 2 de la revue la Piscine sur le thème "Incidences/coïncidences". 
Photo : Claire Musiol

C'était le vendredi 27 octobre 2017 à la librairie Sauramps Odysseum à Montpellier, nous fêtions le lancement du numéro 2 de la revue La Piscine en présence de 3 des 4 maîtres-nageurs (Louise Imagine, Philippe Castelneau, Christophe Sanchez... manquait Alain Mouton) à l'origine de cette très belle revue (une des plus belles où j'ai publié), de 6 auteurs (Raymond Alcovère, Daniel Frayssinet, Claire Musiol, Nat Yot, Françoise Renaud et moi-même) et de l'artiste Olivier Chevalier. Une bien belle soirée de lectures et d'échanges autour de la littérature, de l'art et de la vie... qui me donne envie de revenir bien vite à Montpellier (et d'y rester un peu plus longtemps)!!! Merci à tous pour votre accueil chaleureux, en particulier à Nathalie et ses deux chats.
Pour en savoir plus sur le sommair…

Un poème dans la revue Dissonances n° 34

Un de mes poèmes sera au sommaire du prochain numéro de la revue Dissonances à paraître en mai 2018.  Il s'agit du n° 34 sur le thème des traces, entièrement illustré par Armelle Le Dantec. Plus d'infos sur le site de la revue.