Accéder au contenu principal

Zinzoline s'expose : 1 et 2 mars 2014, Blaye

Zinzoline, c'est une "revue incertaine d'art et de littérature" dirigée par Alain Cotten. La revue est gratuite et se lit en ligne ici.

J'ai contribué au numéro 5 de cette revue très intéressante, libre et un brin foutraque et le week-end dernier j'ai participé à Blaye (en Gironde) à "Zinzoline s'expose"(organisé par Alain Cotten et Jocelyne Hermilly). 

Pendant deux jours, le couvent des Minimes, un très beau lieu, était investi par des plasticiens, musiciens, écrivains. De quoi faire de très belles rencontres dans une ambiance chaleureuse. Le public était nombreux, que ce soit pour voir les oeuvres présentées ou pour assister aux lectures. 

Pour ma part, j'ai lu mes textes devant de nombreuses personnes le dimanche à 16 heures. Un moment très fort, notamment quand Henri Plandé, musicien (au sein du groupe Les Bombyx du cuvier), auteur, plasticien m'a accompagné à la guitare et l'accordéon pour deux extraits de mes nouvelles. 

Parmi les moments forts de ces deux jours : la lecture de Martine Bellue d'un texte sur les immigrés clandestins et l'exil accompagnée par Mostafa El Harfi à l'oud, le concert des Bombyx du Cuvier, l'ouverture du sac à patates emplis de cadeaux pour la plupart faits mains pour Alain Cotten, la conception d'une oeuvre collective par tous les artistes présents (chacun en a rapporté un morceau chez lui). 

Un grand merci à tous ceux qui ont pris des photos et les ont partagé (notamment sur le mur de l'évènement facebook), en particulier Frédéric Dupuy. Voici donc quelques photos souvenirs de l'évènement qui, je l'espère, vous mettrons dans l'ambiance. 

Lecture de ma nouvelle "Exuvie" avec Henri Plandé à l'accordéon (Photo : Sylvie Nony)



William Mathieu et moi-même en train de travailler pour l'oeuvre collective. Au mur : deux tableaux de William.


Alain Cotten, l'homme à la moustache, en train d'observer une oeuvre exposée



Beaux totems colorés accueillant les visiteurs



 Sculpture donquichotienne



Oeuvre collective réalisée par tous les artistes présents





Impro endiablée des Bombyx du Cuvier avec les Fanfoireux et l'excellent joueur de oud Mostafa El Harfi 

 A gauche les oeuvres d'Arno et à droite Arno


Au premier plan, oeuvres de Thomas Chéronnet

 
Y avait foule le samedi soir devant le buffet...


Voici ce qu'on pouvait voir le vendredi soir depuis la citadelle de Blaye : merci à Frédéric Dupuis (Phred) pour cette photo magnifique !

 

Posts les plus consultés de ce blog

"Y a-t-il des crocodiles dans les mers du Sud ?", nouvelle lue par Lise Paco

Lise Paco me fait l'amitié de lire ma nouvelle parue dans le numéro 4 de la revue l'Ampoule : "Y a-t-il des crocodiles dans les mers du Sud?" sur son site Litt'orale. Je l'en remercie.
Cette nouvelle est inspirée à la fois de la photographie "Crocodile et nu" de Charlie Ambrose et de l'exposition "Jack London dans les mers du Sud" proposée au Musée d'Aquitaine cet hiver à Bordeaux. C'est aussi un hommage à Charmian London, lumineuse épouse du célèbre écrivain qui aurait mérité d'avoir son prénom dans l'intitulé de cette remarquable exposition.

Note de lecture sur "Ma mère en automne" sur Terre à Ciel

Merci à Valérie Canat de Chizy pour sa note de lecture sur Terre à Ciel concernant mon recueil "Ma mère en automne. Photopoèmes" paru en 2017 chez Gros Textes/Alpes Vagabondes.  Vous pouvez la retrouver ici dans la rubrique "Lus et approuvés" au côté de celles concernant les livres de Vincent Motard-Avargues et Sophie Marie van der Pas. Terre à Ciel étant un des rares sites à s'intéresser et à promouvoir la poésie d'aujourd'hui, je suis très heureuse d'avoir l'honneur de cette critique et je vous invite à explorer le site très riche en matière de poésie actuelle et qui oeuvre pour la défense des petits éditeurs indépendants.
Je me permets de la relayer ici dans son intégralité:  Marianne Desroziers nous offre un recueil dans lequel photos de famille et poèmes en hommage à sa mère trop tôt disparue s’entremêlent. Elle reconstitue les différentes étapes d’une vie. Sa mère Hedwige, qui était garçon manqué dans les années 50 n’avait pas pour destin de…

Un rêve, anthologie poétique des éditions de l'Aigrette / Maison de la Poésie de la Drôme

Ravie d'être à nouveau au sommaire, en ce début d'année 2019, d'une l'anthologie publiée par les éditions de l'Aigrette et de la Maison de la Poésie de la Drôme avec un beau thème - un rêve -, de magnifiques oeuvres de Tatiana Samoïlova et de nombreux contributeurs de talent. Merci à toute l'équipe de me publier à nouveau.