Accéder au contenu principal

Journal de résidence d'écriture au Mans (deuxième période, semaine 4)

Ma dernière semaine au Mans s'achève. L'évènement majeur de ces derniers jours a été l'après-midi du mardi 5 juillet passée au Handi-Village (Maison d'Accueil Spécialisée) à Saint Saturnin en banlieue du Mans. L'endroit est très bucolique, au milieu d'un grand parc où l'on croise même des lapins sauvages. Chaque résident a son propre appartement qu'il meuble et décore comme il a envie et même un petit bout de jardin et de terrasse. Pour favoriser le lien social, beaucoup d'activités sont proposées grâce aux animateurs mais aussi aux personnes employées en Service Civique et aux bénévoles. Il y a aussi un bar tenu à tour de rôle par les résidents (qui sont rémunérés pour ce travail) dans la partie commune (une grande pièce, haute de plafond, tout en bois) qui sert de cantine et de salle de rencontres et d'animations. Bien entendu il y aussi un personnel médical nombreux et des équipements médicaux et technologiques adaptés aux différentes formes de handicaps (en particulier la domotique).

Accompagnée de Clara Hérin de la mairie du Mans, j'ai visité la structure guidée par Olivier Allet, animateur très sympathique et porté par de belles valeurs d'éducation populaire. Merci aux résidents (en particulier Moustafa) qui nous ont ouvert la porte de leur appartement privé et qui ont échangé avec nous sur leur quotidien au Handi-Village et toutes les animations qu'on leur propose mais aussi sur les difficultés bien réelles qu'ils rencontrent pour acheter un fauteuil adapté (30 000 euros au bas mot!) ou encore partir en vacances (là encore ça revient très cher et beaucoup ne partent pas).

Nous avons déjeuné avec les résidents, notamment Catherine et Moustafa qui s'occupent de Handi Infos, magazine trimestriel qui rend compte des animations du Handi-Village mais propose aussi des interviews, des critiques de films, des blagues, etc. La rencontre s'est ensuite passée en deux temps : une lecture de L'enfance crue et des questions du public puis une interview pour Handi Infos. Pour l'un comme pour l'autre des questions avaient été préparées en amont avec Olivier et mon livre avait été lu aux résidents (beaucoup ne peuvent pas lire) par un bénévole de Lire et Faire Lire (merci aussi à lui!).

C'était une journée qui a été pour moi très enrichissante humainement avec beaucoup de sourires et de plaisanteries échangées.



Autres évènements de cette semaine : une interview presse pour Ouest France et une interview radio de 10 minutes en direct pour l'émission Grand Format sur Radio Alpa.



Enfin j'ai assisté à la Nuit des Chimères. Pour voir à quoi ressemble ce spectacle féérique (en photos et vidéos), suivez le lien. Cela m'a inspiré une nouvelle fantastique... mais chut!



Voilà demain je rentre chez moi. Le Mans c'était bien mais c'est bon aussi de rentrer... ce n'est qu'un au revoir puisque je reviendrai début octobre pour une dernière session qui promet d'être bien remplie (invitée au Salon la 25 ème du Livre, rencontres en lycées et collège, rencontre en librairie, atelier d'écriture au centre pénitentiaire, atelier d'écriture à l'EHPAD).



Merci encore à la ville du Mans, à l'association La 25 ème du Livre et à la D.R.A.C. Pays de la Loire de m'avoir attribuée cette résidence qui m'ouvre de nouveaux horizons.

Posts les plus consultés de ce blog

Soirée de lancement de la revue La Piscine le 27/10/2017

Lecture de mon texte "Il faut être sauvage", publié dans le numéro 2 de la revue la Piscine sur le thème "Incidences/coïncidences". 
Photo : Claire Musiol

C'était le vendredi 27 octobre 2017 à la librairie Sauramps Odysseum à Montpellier, nous fêtions le lancement du numéro 2 de la revue La Piscine en présence de 3 des 4 maîtres-nageurs (Louise Imagine, Philippe Castelneau, Christophe Sanchez... manquait Alain Mouton) à l'origine de cette très belle revue (une des plus belles où j'ai publié), de 6 auteurs (Raymond Alcovère, Daniel Frayssinet, Claire Musiol, Nat Yot, Françoise Renaud et moi-même) et de l'artiste Olivier Chevalier. Une bien belle soirée de lectures et d'échanges autour de la littérature, de l'art et de la vie... qui me donne envie de revenir bien vite à Montpellier (et d'y rester un peu plus longtemps)!!! Merci à tous pour votre accueil chaleureux, en particulier à Nathalie et ses deux chats.
Pour en savoir plus sur le sommair…

Photos de la soirée autour du numéro 2 de l'Ampoule à Olympique

Quelques photos de la soirée du 15 décembre 2017 à la librairie Olympique à Bordeaux pour le lancement du deuxième numéro papier de la revue l'Ampoule. Grand merci au libraire Jean-Paul Brussac, à tous les auteurs et illustrateurs et au public présent. Toutes les photos sont de Xavier de Bordeaux (merci à lui). 


 Jean-Paul Brussac installant les dessins de Maxime Derouen

Xavier de Bordeaux

Roland Goeller

Anne Escaffit

Maxime Derouen, puis Charlie Ambrose

Jean-Paul Brussac

Un poème dans la revue Lichen n° 25

Mon poème "La voix de Sylvia", hommage à Sylvia Plath, vient d'être publié dans le numéro 25 (avril 2018) de la revue de poésie en ligne Lichen.  Merci au directeur de publication Elisée Bec de m'accueillir une fois de plus dans cette belle revue où je suis en bonne compagnie (Le Golvan, Damien Paisant, Colette Daviles-Estinès, etc.). On peut consulter l'ensemble du sommaire et accéder aux poèmes ici. 
Pour rappel, il est demandé à chaque lecteur qui aime la revue d'envoyer un mot en échange de sa lecture : ici on ne se paie pas de mots mais on paie en mots. 
"Le premier signe de vie à revenir sur les blocs de la lave refroidie c'est le lichen. "