Accéder au contenu principal

L'Envol, le 7 avril 2018



Je vous donne rendez-vous le samedi 7 avril à l'Espace Malbec dès 10h pour le Salon L'Envol. J'aurai le plaisir d'y présenter mon dernier livre paru, "Fantasmagories. Contes noirs et flamboyants" (Editions de l'Abat-Jour). 

J'y serai en bonne compagnie puisque nous serons 24 auteurs, dont Suzanne Max et Laure Mezarigue que je suis contente de retrouver pour cet évènement littéraire bordelais qui promet d'être intéressant et sympathique.  


Le livret présentant les auteurs, leurs livres et tous les partenaires est disponible là.

Posts les plus consultés de ce blog

Salon du livre à Caudéran le 30 septembre 2018

Je serai à Caudéran centre le dimanche 30 septembre de 9h30 à 17h avec d'autres auteurs (dont Suzanne Max et Florent Lucéa) pour un mini-salon du livre. Durant cette journée festive organisée par l'AGJA, vous pourrez non seulement découvrir nos livres et nous rencontrer dans l'espace "boutique des auteurs" mais aussi participer à de nombreuses animations sportives, artistiques et ludiques en famille ou entre amis.  A signaler aussi : concerts, ateliers d'artistes et marché gourmand...
Je présenterai mes deux derniers livres parus en 2017 et 2018 "Fantasmagories. Contes noirs et flamboyants" et "Ma mère en automne. Photopoèmes." ainsi que les 3 numéros de la revue l'Ampoule ! Venez nombreux, l'entrée est gratuite !  Pour voir le détail du programme de La Caudéranie 2018 et s'inscrire pour participer au challenge ludique pour gagner des cadeaux, c'est par là.

Un poème dans la revue Dissonances n° 34

Un de mes poèmes sera au sommaire du prochain numéro de la revue Dissonances à paraître en mai 2018.  Il s'agit du n° 34 sur le thème des traces, entièrement illustré par Armelle Le Dantec. Plus d'infos sur le site de la revue.

Deux poèmes dans la revue Lichen n° 26

Heureuse d'avoir deux poèmes "Salamandre" et "La noyée" publiés dans la revue de poésie Lichen n°26 de mai 2018. 
Vous pouvez les lire et consulter le sommaire là. Vous verrez qu'on y trouve de très beaux poèmes, notamment celui de Claire Musiol. 
Le premier signe de vie à revenir sur les blocs de lave refroidie, c'est le lichen.