Accéder au contenu principal

Journal d'une française en résidence d'écriture en Allemagne : troisième semaine

Troisième semaine à la Villa Clémentine... joli appartement sous les toits avec vue sur le parc d'un côté et vue sur une grande rue de l'autre, un lieu qui se mérite (72 marches et je refuse de prendre l'ascenseur). 
Une semaine pluvieuse qui a fait que je suis moins sortie... Je suis quand même allée voir la charmante bibliothèque municipale qui propose un bon rayon de littérature française en français... où Proust et Balzac côtoient Geneviève Brisac, Arnaud Cathrine ou Marie-Hélène Lafon (il y a aussi Marc Lévy, Guillaume Musso, Amélie Nothomb mais passons !). Etonnée de voir que des paniers en plastique comme au supermarché sont à disposition des usagers pour y mettre leurs livres, CD, DVD.
J'ai appris quelques mots en allemand en furetant dans les rayons enfants avec mon mini dictionnaire français/allemand : des mots comme animaux, cheval, sorcière ou pirate... c'est un début ! Sinon j'apprends aussi des mots en lisant sur les emballages d'aliments (je n'ai pas envie de manger n'importe quoi).  
Je marche toujours beaucoup dans les parcs, j'ai commencé à faire des photos sur les arbres qui commencent à changer de couleur avec l'automne. 


Sur le chemin entre le premier et le deuxième parc, tous les samedis sans exception depuis que je suis là, je croise une limousine et un couple de mariés avec un photographe à leur trousse qui les fait poser toujours aux mêmes endroits (dans le parc et dans le hall du casino qui est magnifique). Seule la couleur de la robe meringue change (blanc, vert, rose), sinon tout est pareil : déprimant ce manque d'originalité !


En ville, j'aime me promener au hasard des rues, j'entre dans les magasins, je regarde. Il y a parfois de jolies vitrines à admirer...
 

 Devanture de pharmacie


  Oeuvre de l'artiste contemporain Marcel Schiele, devant le Nassauischer Kunstverein (que je n'ai pas encore visité), à deux pas de la Villa Clémentine

Gare Centrale de Wiesbaden 

 La chanson française est bien représentée dans les boutiques de Wiesbaden !

Enfin, pour l'anecdote, vous auriez dû me voir dans le kiosque à journaux de la gare de Wiesbaden à feuilleter frénétiquement le dernier "Elle" comme si c'était Les Inrocks, Le magazine littéraire ou Le Matricule des Anges... comique ! mais j'étais tellement contente de trouver un magazine en français au milieu de centaines ou milliers de titres en allemand que je n'ai pas fait la fine bouche... bon je ne l'ai quand même pas acheté, j'ai juste lu les pages Littérature.  

Je crois souvent entendre des gens parler en français dehors... fausse alerte, c'est de l'allemand. Le mal du pays me guette je crois. 

Cette semaine j'ai écrit... 3 nouvelles, j'en ai terminé une commencée la semaine dernière et entamé une autre. J'ai retravaillé toutes les nouvelles qui me semblaient pas assez détaillées ou nécessitant une (re)mise en forme.



Cette semaine j'ai lu... "Adélia ou l'égarement" de Marlène Soreda (Exils)

La suite au prochain épisode (dimanche 27 septembre)

Posts les plus consultés de ce blog

Soirée de lancement de la revue La Piscine le 27/10/2017

Lecture de mon texte "Il faut être sauvage", publié dans le numéro 2 de la revue la Piscine sur le thème "Incidences/coïncidences". 
Photo : Claire Musiol

C'était le vendredi 27 octobre 2017 à la librairie Sauramps Odysseum à Montpellier, nous fêtions le lancement du numéro 2 de la revue La Piscine en présence de 3 des 4 maîtres-nageurs (Louise Imagine, Philippe Castelneau, Christophe Sanchez... manquait Alain Mouton) à l'origine de cette très belle revue (une des plus belles où j'ai publié), de 6 auteurs (Raymond Alcovère, Daniel Frayssinet, Claire Musiol, Nat Yot, Françoise Renaud et moi-même) et de l'artiste Olivier Chevalier. Une bien belle soirée de lectures et d'échanges autour de la littérature, de l'art et de la vie... qui me donne envie de revenir bien vite à Montpellier (et d'y rester un peu plus longtemps)!!! Merci à tous pour votre accueil chaleureux, en particulier à Nathalie et ses deux chats.
Pour en savoir plus sur le sommair…

Atelier d'écriture à la librairie des Chartrons le 7 juin

J'aurai le plaisir d'animer un atelier d'écriture sur le thème de vacances le jeudi 7 juin de 19h à 21h à la librairie des Chartrons. 


Des grandes vacances de notre enfance, synonyme de liberté mais aussi parfois d'ennui, aux voyages organisés jusque dans les moindres détails ou au contraire complètement improvisés, en passant par le farniente, les vacances nous permettent-elles de ne rien faire ou de faire autre chose ? De quoi exactement nous mettons-nous en pause durant cette étrange parenthèse spatio-temporelle libérée des contraintes du quotidien ? Venez explorer de façon ludique le thème des vacances, à travers des propositions d'écriture faisant appel à votre imagination, vos souvenirs et vos émotions. Les participants sont invités (s'ils le souhaitent) à apporter des cartes postales et souvenirs de vacances.  Tarif : 15 euros les deux heures d'atelier. Nombre de place limité. Inscriptions auprès de la librairie des Chartrons, 17 Cours Saint Louis  lalib…

Photos de la soirée autour du numéro 2 de l'Ampoule à Olympique

Quelques photos de la soirée du 15 décembre 2017 à la librairie Olympique à Bordeaux pour le lancement du deuxième numéro papier de la revue l'Ampoule. Grand merci au libraire Jean-Paul Brussac, à tous les auteurs et illustrateurs et au public présent. Toutes les photos sont de Xavier de Bordeaux (merci à lui). 


 Jean-Paul Brussac installant les dessins de Maxime Derouen

Xavier de Bordeaux

Roland Goeller

Anne Escaffit

Maxime Derouen, puis Charlie Ambrose

Jean-Paul Brussac