Accéder au contenu principal

Journal de résidence d'écriture au Mans (première période, semaine 3)

Une troisième semaine de résidence se termine. Elle fut riche en rencontres et sorties.



Samedi 16 et dimanche 17 j'ai assisté, au Forum Philo au Palais des Congrès et de la Culture du Mans. Ce fut l'occasion d'écouter le samedi les écrivains Alice Zeniter et Emilie de Turkheim sur le thème du pouvoir de la fiction ainsi que le philosophe Matthieu Potte-Bonneville qui utilise de façon très intelligente les séries télé et en particulier "Game of thrones" pour explorer le thème du pouvoir et proposer des passerelles avec l'époque contemporaine. Le dimanche, j'avoue avoir été très impressionnée par Christiane Taubira qui était l'invitée du grand entretien de clôture du forum. Interviewée par l'excellent Jean Birnbaum, elle s'est montrée drôle, très au fait des dossiers, inquiète mais optimiste... et animée de belles valeurs de la gauche.



Après deux jours sans écrire, je me suis remise au travail lundi.



Mardi en fin d'après-midi, une rencontre était organisée à la médiathèque Louis Aragon pour présenter aux bibliothécaires et au public le principe de cette résidence d'écriture – puisque je suis la première auteure en résidence au Mans – et pour présenter mon parcours et mon travail d'écriture. Les échanges furent riches et sympathiques. J'ai pu y nouer un premier contact avec la documentaliste d'un lycée agricole où j'interviendrai en octobre et définir avec les bibliothécaires et la directrice de la médiathèque un thème pour l'atelier d'écriture que j'animerai en juillet à la médiathèque.



Mercredi après-midi, une autre rencontre était organisée au C.C.A.S. du Mans autour de mon livre "L'enfance crue" durant laquelle j'ai lu un long extrait. Une douzaine de personnes étaient présentes et durant plus de deux heures, nous avons échangé autour de ma petite héroïne Ligie, de l'écriture, du rêve et des chimères (thème de la commande de résidence) et de beaucoup d'autres choses. Certains remarques m'ont étonnée, d'autres m'ont déroutée mais toutes étaient intéressantes et nous avons passé un bon moment. Ce fut aussi l'occasion de présenter l'atelier d'écriture que j'animerai en octobre avec le C.C.A.S.






Jeudi soir, j'ai eu la grande chance d'assister à la pièce de théâtre "Dom Juan" mise en scène par Jean-François Sivadier au Quinconces. Merci à la mairie m'avoir offert une invitation. J'ai passé une excellente soirée avec ce spectacle de 2h30 plein de fantaisie, de flamboyance, d'intelligence... et surtout de liberté (qui est la seule valeur à laquelle croit Don Juan). J'ai adoré que Don Juan lise un extrait de "La philosophie dans le boudoir" de Sade et qu'il chante "Sexual Healing" de Marvin Gaye (j'avais envie de frapper dans mes mains en rythme)! 




Un vendredi plus calme, avec l'écriture comme chaque matin de mon projet sur Unica Zürn et l'après-midi le début d'une troisième nouvelle sur le thème "Rêves et Chimères".



Enfin, cette semaine, j'ai beaucoup emprunté de documentation sur Zürn, Bellmer et le surréalisme à la médiathèque Louis Aragon qui dispose d'un fonds très riche. Pour cela aussi je remercie la mairie qui m'a fourni une carte me permettant d'emprunter un maximum de documents.

Posts les plus consultés de ce blog

Salon du livre à Caudéran le 30 septembre 2018

Je serai à Caudéran centre le dimanche 30 septembre de 9h30 à 17h avec d'autres auteurs (dont Suzanne Max et Florent Lucéa) pour un mini-salon du livre. Durant cette journée festive organisée par l'AGJA, vous pourrez non seulement découvrir nos livres et nous rencontrer dans l'espace "boutique des auteurs" mais aussi participer à de nombreuses animations sportives, artistiques et ludiques en famille ou entre amis.  A signaler aussi : concerts, ateliers d'artistes et marché gourmand...
Je présenterai mes deux derniers livres parus en 2017 et 2018 "Fantasmagories. Contes noirs et flamboyants" et "Ma mère en automne. Photopoèmes." ainsi que les 3 numéros de la revue l'Ampoule ! Venez nombreux, l'entrée est gratuite !  Pour voir le détail du programme de La Caudéranie 2018 et s'inscrire pour participer au challenge ludique pour gagner des cadeaux, c'est par là.

Photos de Caudéranie 2018

Dimanche 30 septembre, je participais à la journée Caudéranie 2018 organisée par l'AGJA. L'occasion de présenter les 3 numéros de la revue l'Ampoule et mon livre "Fantasmagories. Contes noirs et flamboyants" publiés aux éditions de l'Abat-Jour ainsi que "Ma mère en automne" publié par Gros Textes/Alpes Vagabondes sur le stand de la boutique des auteurs.  Avec les sympathiques auteurs de notre collectif :  Anne-Caroline d'Arnaudy, Suzanne Max, Marie-Laure Bousquet, Modvareil, Bruno Graveline, Martine Thorre-Gachet, Lisa M.Esqurial, Florent Lucéa. Manquent sur la photo : Josiane Rodes et Patricia Sibella.




 Avec les grands gagnants du challenge ludique culturel et sportif organisé par l'AGJA. 
 Démonstration de capoeira sur la place de l'église.
 Un peu de rock énergique sur la  place !
 Et le swing doux d'un air de jazz... non loin de notre stand !
Lors de cette belle journée ensoleillée, il y avait aussi de la danse, des ateliers de théâtr…

L'avis de Laurence Chaudouët sur "Fantasmagories"

Petit retour de lecture de Laurence Chaudouët (écrivain que j'apprécie beaucoup et que nous avons publié dans la revue l'Ampoule) qui m'a fait l'amitié de lire "Fantasmagories. Contes noirs et flamboyants" :
A découvrir : "Fantasmagories" de Marianne Desroziers,  aux éditions de l'Abat-jour.  Des contes sauvages et doux où l'enfance est dépeinte par le plus secret, par l'inviolable. Il y a là quelque chose des contes du Nord, peut-être Karen Blixen, et aussi Andersen, dans cette sauvagerie tendre et presque cruelle. Sans oublier l'influence des grands maîtres du fantastique.
J'ai particulièrement aimé "Quelque chose dessous", et "Les papillons de Marie".
Le plus attachant dans ces contes, pour moi, c'est cette intime compréhension de l'enfance, qui s'affranchit complètement de tout sentier battu. C'est je crois la force de l'oeuvre.
A lire donc, et avec grand plaisir. 
Je vous incite à faire …